Les Deltas de l'Océan Indien Occidental

Avec l'équipe du réseau WIODER


Pêche des mollusques, delta de l'Incomati, Mozambique @IRD Stéphanie Duvail

Objectifs

Planification spatiale et analyse prospective des deltas sous contraintes d’enjeux divergents entre acteurs et conflits d’usages des ressources 

  • Modélisation des géosystèmes deltas à partir des données acquises dans WIODER (hydrologie, ressources halieutiques, mangroves, résilience des ménages).
  • Evaluations des convergences ou tensions entre usages actuels des territoires (systèmes de production locaux, politiques publiques, secteur privé).
  •  Confrontation des visions du futur des territoires (aspirations locales, projets de politiques publiques, projets du secteur privé) et construction de scénarios de prospective territoriale, partage avec les différents acteurs et recherche de scénarios consensuels
  • Mise en situation des décideurs de la Région Boény et de la ville de Majunga (Madagascar) au travers du jeu sérieux LittoSIM et élaboration collective de scénarios de gestion et d'aménagement du territoire intégrant les problématiques liées aux risques de submersion marine

Pays d'intervention

Kenya, Delta du Tana

Madagascar, delta de la Bestiboka

Mozambique, delta de l'Incomati

Tanzanie, delta du Rufiji

Outils et approches

Analyse des dynamiques du géosystème et comparaison entre deltas

Observatoires participatifs de l’environnement

Cartographie des tensions sur le territoire

Approche prospective

LittoSIM – jeu sérieux

Focus sur le Mozambique

Comment le débit d’un fleuve influence-t-il l’ensemble de l’écosystème à son embouchure ? 

C’est ce qu’étudie l'équipe interdisciplinaire sur les deltas, au Mozambique, dans le delta de l’Incomati. Elle détermine les débits nécessaires à la préservation du delta, véritables nurserie pour les poissons et source de revenus pour les populations. 

Le festival de l'Estuaire Incomati, Mozambique

du 15 au 17 octobre 2021afin de mettre en valeur le rôle et les fonctions de l’estuaire et de ses plaines inondables, bien connues des habitants mais méconnues par les visiteurs de passage, ainsi que la mise en valeur de la biodiversité exceptionnelle du site (il s’agit du 2ème hotspot de biodiversité des oiseaux du Mozambique après Gorongosa) et de l’expertise des populations locales.

La vidéo est aussi disponible en portugais.


Focus sur Madagascar

Alerte catastrophe écologique dans l'estuaire de la Betsiboka : la chenille ravageuse des palétuviers

L'attaque a été observée en 2020, puis est devenue massive en 2022 dans l’estuaire de la Betsiboka. La responsable est une chenille défoliatrice Hyblaea puera (Cramer, 1777) qui s’attaque spécifiquement au palétuvier Avicennia marina qui constitue le peuplement monospécifique des mangroves en aval du delta de la Betsiboka.

L'équipe DiDEM/Deltas-Madagascar a été mobilisée par la région Boeny afin de faire le point sur la situation.

> lire l'article


Dialogues science-société, une expérimentation originale dans la région Boeny, depuis 2021

Deux ateliers de dialogue sciences-décideurs se sont déroulés à l'hôtel Roches Rouges de Mahajanga, sur la thématique des Mangroves, les 14-15 décembre 2021 et les 7-8 avril 2022.

L’enjeu est de valoriser ces échanges entre scientifiques, représentants des ministères, membres du CRGIZC et de la Région Boeny, maires des communes concernées par le fleuve et son delta, ONG et Université, pour construire des alternatives de développement, des solutions aux problèmes et des projets à soumettre à des bailleurs, qui reposent sur des diagnostics partagés.

> Le dialogue science-société à Boény 


Livelihoods thematic scool, Tanzania, projet Wioder@Y.Lesecq

Contexte

Dans l’Océan Indien Occidental, les apports en eau douce, en sédiments et la présence de forêts de mangroves permettent aux deltas de jouer un rôle de nourricerie pour de nombreuses espèces halieutiques (et notamment les crevettes, essentielles pour l’économie régionale). 

Ils sont en rapide évolution du fait de la déforestation des bassins-versants en amont, des prélèvements d’eau douce pour l’agriculture à grande échelle et de la construction de barrages hydro-électriques.

Les enjeux de gestion des deltas sont complexes car ce sont des zones multi-acteurs et multi-usages (agriculture, pêche, élevage, agroforesterie, etc.), régies localement par des règles foncières coutumières. Des visions antagonistes de leur développement futur se confrontent. 

Ils sont convoités pour les projets agro-industriels de culture de bio-carburants ou d’aquaculture, d’exploitation d’hydrocarbures ou de développement minier, tout en étant ciblés en raison de leur grande biodiversité par des projets de conservation de la nature (zones humides classées sites Ramsar, sites de patrimoine mondial Unesco, aires marines protégées). 

Une équipe multidisciplinaire fonctionnant dans un reséau Nord-Sud-Sud développé pendant le projet WIODER (CRDI-IRD)

4 points focaux

Wanja Nyingi (Kenya), ichtyologue

Simon Mwansasu (Tanzanie), géographe

Dinis Juizo (Mozambique), hydrologue

Laurent Robison (Madagascar), hydrologue

Coordination

Dominique Hervé (IRD-SENS), agronome

Stéphanie Duvail (IRD-PALOC), géographe 

Expertise

Paolo Paron (IHE Delft), géomorphologue

Olivier Hamerlynck, écologue

Raphaëlle Ducrot (CIRAD)

Remote Sensing school, Madagascar, projet Wioder@Y.Lesecq